Blog

Déséquilibres : Principaux enseignements des perspectives cycliques de PIMCO

Une incertitude importante assombrit les perspectives alors que l'économie mondiale est confrontée à un choc qui est négatif pour la croissance et qui stimulera probablement l'inflation. Les risques de récession ont augmenté.

L'invasion de l'Ukraine par la Russie, la mise en place des sanctions et les fluctuations des marchés des matières premières ont ajouté une couche d'incertitude encore plus épaisse à des perspectives économiques et financières déjà incertaines avant le début de cette horrible guerre.

Dans l'édition mars 2022 de nos Perspectives conjoncturelles, intitulée 'Déséquilibres', nous examinons le large éventail de scénarios possibles et le potentiel de non-linéarité et de changements de régime abrupts dans l'économie et les marchés financiers. Ce billet de blog résume notre point de vue.

Perspectives économiques : un environnement radicalement incertain

Malgré les nombreuses inconnues, nous tirons cinq conclusions principales concernant les perspectives cycliques à 6 ou 12 mois qui nous semblent les plus pertinentes pour les investisseurs à ce stade. Nous partageons ici trois conclusions. Lire le document complet pour les autres.

1) Une économie en déséquilibre - L'économie mondiale et les responsables politiques sont confrontés à un choc de l'offre stagflationniste qui est négatif pour la croissance et qui aura tendance à pousser l'inflation à la hausse. Certes, cette économie ‘Anti-boucles d’or', c’est à dire à la fois trop chaude en termes d'inflation et trop froide en termes de croissance, ne fait pas partie de notre scénario de base préliminaire, qui prévoit toujours une croissance supérieure à la moyenne et une atténuation progressive des pressions inflationnistes à partir des pics atteints dans l'ensemble des économies développées. Toutefois, les risques d'une inflation plus élevée et d'une croissance plus faible, voire d'une récession, ont augmenté.

2) Des réactions non linéaires en termes de croissance et d'inflation sont plus probables - Les perspectives de croissance et d'inflation sont assombries par des non-linéarités potentielles liées à des conditions initiales déjà fragiles. Les perturbations de la chaîne d'approvisionnement étaient déjà largement répandues en raison du COVID-19, pesant sur la production et poussant les coûts et les prix à la hausse dans de nombreux secteurs. La guerre de la Russie en Ukraine et les sanctions qui en découlent ont entraîné de nouvelles perturbations. En outre, les récents blocages liés au COVID dans certaines parties de la Chine sont susceptibles de créer de nouveaux goulets d'étranglement dans la chaîne d'approvisionnement mondiale.

3) Un choc asymétrique entraînera une plus grande divergence - La guerre en Ukraine entraînera probablement une plus grande dispersion des résultats économiques et inflationnistes entre les pays et les régions. L'Europe sera la plus touchée, tandis que l'économie américaine semble relativement isolée des effets directs de la guerre en Ukraine. La Chine et la plupart des autres économies asiatiques ont des liens commerciaux directs moins importants avec la Russie, mais seront probablement affectées par la hausse des prix de l'énergie et le ralentissement de la croissance en Europe. Dans les marchés émergents, les exportateurs de produits de base devraient en profiter, même si la hausse des prix des produits de base aura tendance à accroître les pressions inflationnistes déjà élevées dans la plupart de ces économies. 

Conséquences en matière d'investissement

Dans cet environnement difficile et incertain, un élément clé de notre stratégie d'investissement consistera à mettre l'accent sur la flexibilité et la liquidité du portefeuille afin de réagir aux événements et de tirer parti d'éventuelles opportunités.

Duration

Nous prévoyons de sous-pondérer légèrement la duration, compte tenu des niveaux actuels, des risques d'inflation à la hausse et de la perspective d'un nouveau resserrement des banques centrales.
Nous prévoyons de réduire les positions sur la courbe de taux, le vaste cycle de resserrement mondial étant en cours. Nous continuons à considérer les titres du Trésor américain protégés contre l'inflation (TIPS) comme un moyen raisonnable d'atténuer les risques de hausse de l'inflation.

Crédit

Le positionnement du crédit dans les portefeuilles doit se concentrer sur la résilience, la liquidité et la préservation du capital pour un large éventail de scénarios. Nous chercherons à sous-pondérer le crédit d'entreprise générique, car nous pensons que plusieurs secteurs du marché des produits titrisés offrent une meilleure qualité de crédit ou des alternatives plus éloignées du risque de défaut que le crédit d'entreprise. Au sein du crédit d'entreprises, nous prévoyons de continuer à privilégier la dette financière senior. Sur le plan géographique, nous continuerons probablement à privilégier les États-Unis par rapport à l'Europe et aux marchés émergents.

Devises et marchés émergents

En ce qui concerne les devises, dans les portefeuilles où ces positions à risque correspondent aux directives et aux attentes de nos clients, nous prévoyons de surpondérer certaines devises du G10 et des marchés émergents par rapport au dollar américain et à l'euro, en mettant l'accent sur le bêta des matières premières et les valorisations bon marché. Nous maintiendrons ces positions à un niveau relativement faible dans l'environnement incertain actuel. En ce qui concerne les pays émergents, plus généralement, nous prévoyons une exposition limitée mais continuons à rechercher des opportunités intéressantes dans cet environnement difficile.

Matières premières

Compte tenu de l'importance de l'énergie dans les coûts de production des autres matières premières, l'impact des événements en Ukraine sur l'inflation générale pourrait entraîner une hausse significative des prix, les acheteurs de matières premières cherchant à réduire leur dépendance vis-à-vis des exportations russes. Les indices de matières premières affichant un portage positif à des niveaux rarement atteints, nous pensons que les matières premières peuvent également jouer un rôle dans l'atténuation des risques d'inflation à la hausse.

Actions

Nous prévoyons d'être globalement neutres sur le risque bêta global des actions dans nos portefeuilles d'allocation d'actifs. Nous sommes désormais en fin de cycle, avec une dynamique de croissance sous-jacente encore forte mais de plus en plus vulnérable au risque de baisse. L'environnement actuel favorise les entreprises de grande qualité, plutôt que cycliques, selon nous. Nos portefeuilles d'allocation d'actifs - tout comme nos portefeuilles de titres à revenu fixe - auront tendance à privilégier la conservation de liquidités (‘dry powder’) afin de tirer parti des perturbations des marchés actions lorsqu'elles se produisent.

L’auteur

Joachim Fels

Conseiller économique international

Andrew Balls

CIO mondial des placements en titres à revenu fixe

Similaire

Mentions Légales

London
PIMCO Europe Ltd
11 Baker Street
London W1U 3AH, England
+44 (0) 20 3640 1000

Dublin
PIMCO Europe GmbH Irish Branch,
PIMCO Global Advisors (Ireland)
Limited
3rd Floor, Harcourt Building 57B Harcourt Street
Dublin D02 F721, Ireland
+353 (0) 1592 2000

Munich
PIMCO Europe GmbH
Seidlstraße 24-24a
80335 Munich, Germany
+49 (0) 89 26209 6000

Milan
PIMCO Europe GmbH - Italy
Corso Matteotti 8
20121 Milan, Italy
+39 02 9475 5400

Zurich
PIMCO (Schweiz) GmbH
Brandschenkestrasse 41
8002 Zurich, Switzerland
Tel: + 41 44 512 49 10

Madrid
PIMCO Europe GmbH - Spain
Paseo de la Castellana, 43
28046 Madrid, Spain
Tel: +34 810 809 912

Tous les investissements comportent des risques et peuvent perdre de la valeur. Investir sur le marché obligataire est soumis à des risques, notamment le risque de marché, de taux d'intérêt, d'émetteur, de crédit, d'inflation et de liquidité. La valeur de la plupart des obligations et des stratégies obligataires est affectée par les variations des taux d'intérêt. Les obligations et les stratégies obligataires avec des durées plus longues ont tendance à être plus sensibles et volatiles que celles avec des durées plus courtes ; les prix des obligations chutent généralement à mesure que les taux d'intérêt augmentent, et les environnements de taux d'intérêt bas augmentent ce risque. Les réductions de la capacité de contrepartie obligataire peuvent contribuer à la diminution de la liquidité du marché et à l'augmentation de la volatilité des prix. Les placements obligataires peuvent valoir plus ou moins que le coût d'origine au moment du remboursement. Les matières premières comportent des risques accrus, y compris les conditions de marché, politiques, réglementaires et naturelles, et peuvent ne pas convenir à tous les investisseurs. Les actions peuvent perdre de la valeur en raison des conditions générales réelles et perçues du marché, de l'économie et de l'industrie. L'investissement dans des titres libellés et/ou domiciliés à l'étranger peut impliquer un risque accru en raison des fluctuations des devises, ainsi que des risques économiques et politiques, qui peuvent être accrus sur les marchés émergents. Les taux de change peuvent fluctuer considérablement sur de courtes périodes et réduire les rendements d'un portefeuille. Les titres adossés à des créances hypothécaires et à des actifs peuvent être sensibles aux variations des taux d'intérêt, soumis au risque de remboursement anticipé, et bien qu'ils soient généralement soutenus par un gouvernement, une agence gouvernementale ou un garant privé, rien ne garantit que le garant respectera ses obligations. Les obligations indexées sur l'inflation (ILB) émises par un gouvernement sont des titres à revenu fixe dont la valeur principale est ajustée périodiquement en fonction du taux d'inflation ; Les ILB perdent de la valeur lorsque les taux d'intérêt réels augmentent. Les titres du Trésor protégés contre l'inflation (TIPS) sont des ILB émis par le gouvernement américain. Le risque de gestion est le risque que les techniques d'investissement et les analyses de risque appliquées par un gestionnaire d'investissement ne produisent pas les résultats souhaités, et que certaines politiques ou évolutions puissent affecter les techniques d'investissement à la disposition du gestionnaire dans le cadre de la gestion de la stratégie. La diversification ne garantit pas contre la perte.

Le bêta est une mesure de la sensibilité des prix aux mouvements du marché. Le bêta du marché est de 1. La qualité de crédit d'un titre particulier ou d'un groupe de titres ne garantit pas la stabilité ou la sécurité d'un portefeuille global.

Le portage est le taux d'intérêt gagné en détenant les titres respectifs. La qualité de crédit d'un titre particulier ou d'un groupe de titres ne garantit pas la stabilité ou la sécurité d'un portefeuille global.

Les termes « bon marché » et « riche » utilisés dans le présent document font généralement référence à un titre ou à une classe d'actifs qui est réputé être sensiblement sous-évalué ou surévalué par rapport à la fois à sa moyenne historique et aux attentes futures du gestionnaire d'investissement. Il n'y a aucune garantie de résultats futurs ou que l'évaluation d'un titre assurera un profit ou protégera contre une perte.

Les prévisions, estimations et certaines informations contenues dans ce document sont basées sur des recherches exclusives et ne doivent pas être interprétées comme un conseil en investissement, comme une offre ou une sollicitation, ni comme l'achat ou la vente d'un instrument financier. Les prévisions et les estimations ont certaines limites inhérentes et, contrairement à un enregistrement de performance réel, ne reflètent pas les transactions réelles, les contraintes de liquidité, les frais et/ou d'autres coûts. De plus, les références aux résultats futurs ne doivent pas être interprétées comme une estimation ou une promesse de résultats qu'un portefeuille de clients peut atteindre.

Les déclarations concernant les tendances des marchés financiers ou les stratégies de portefeuille sont basées sur les conditions actuelles du marché, qui fluctueront. Il n'y a aucune garantie que ces stratégies d'investissement fonctionnent dans toutes les conditions de marché ou conviennent à tous les investisseurs et chaque investisseur doit évaluer sa capacité à investir à long terme, en particulier pendant les périodes de baisse du marché. Les investisseurs doivent consulter leur professionnel de l'investissement avant de prendre une décision d'investissement. Les perspectives et les stratégies sont susceptibles d'être modifiées sans préavis.

PIMCO en général fournit des services aux institutions qualifiées, aux intermédiaires financiers et aux investisseurs institutionnels. Les investisseurs individuels doivent contacter leur propre professionnel financier pour déterminer les options d'investissement les plus appropriées à leur situation financière. Ce document contient les opinions du gestionnaire et ces opinions sont sujettes à changement sans préavis. Ce document a été distribué à des fins d'information uniquement et ne doit pas être considéré comme un conseil en investissement ou une recommandation d'un titre, d'une stratégie ou d'un produit d'investissement particulier. Les informations contenues dans ce document ont été obtenues à partir de sources considérées comme fiables, mais non garanties. Aucune partie de ce matériel ne peut être reproduite sous quelque forme que ce soit, ou mentionnée dans toute autre publication, sans autorisation écrite expresse. PIMCO est une marque déposée d'Allianz Asset Management of America L.P. aux États-Unis et à travers le monde. ©2022, PIMCO.

PIMCO