Comprendre le monde de l’investissement

Credit Default Swaps

Conçus à l’origine pour permettre aux banques de transférer leur risque de crédit, les CDS sont devenus un outil de gestion de portefeuille actif. Leur performance, comme celle des obligations d’entreprises, est étroitement liée à l’évolution des spreads de crédit. De ce fait, les CDS sont des outils efficaces pour couvrir les risques et s’exposer de manière efficiente au crédit.

Qu’est-ce qu’un credit default swap?

Les CDS sont les instruments dérivés de crédit les plus courants. Dans ses termes les plus simples, un CDS est similaire à un contrat d’assurance en ce sens qu’il fournit à l’acheteur une protection contre des risques spécifiques. Le plus souvent, les investisseurs achètent des credit default swaps afin de se prémunir contre un défaut, mais ces instruments flexibles peuvent être utilisés de multiples façons afin de personnaliser l’exposition au marché du crédit.

Les CDS permettent d’atténuer les risques liés à un investissement obligataire en transférant un risque donné d’une partie à une autre sans transférer l’obligation ou autre créance sous-jacente. Avant les credit default swaps, aucun véhicule ne permettait de transférer le risque d’un défaut ou autre événement de crédit d’un investisseur à un autre.

Dans un CDS, une partie « vend » le risque à la contrepartie, qui l’« achète ». Le « vendeur » du risque de crédit – qui détient généralement la créance sous-jacente – verse une prime périodique à l’« acheteur » du risque. En échange, l’« acheteur » du risque s’engage à payer au « vendeur » un montant donné en cas de défaut (c.-à-d., d’un point de vue technique, si un événement de crédit survient). Les CDS sont conçus pour couvrir de nombreux risques, notamment les défauts, faillites et révisions à la baisse de notes de crédit. (Pour obtenir une liste plus détaillée des événements de crédit couverts par les CDS, se reporter au tableau Evénements de crédit généralement couverts par les CDS ci-dessous.)

Le graphique ci-dessous illustre une transaction de CDS entre le « vendeur » du risque, qui est également l’« acheteur » de la protection, et l’« acheteur » du risque, qui est également le « vendeur » de la protection.

Quelles sont les caractéristiques des credit default swaps ?

Le marché des credit default swaps est généralement divisé entre trois secteurs:

  1. les CDS mono-émetteur, qui portent sur un seul crédit, dont l’émetteur peut être une entreprise, une banque ou une entité souveraine;
  2. les CDS sur panier, qui portent sur un portefeuille personnalisé de crédits défini d’un commun accord par l’acheteur et le vendeur;
  3. les CDS indiciels. Les crédits sur lesquels porte un CDS sont appelés « entités de référence ». L’échéance des CDS varie de 1 à 10 ans, mais ceux à 5 ans sont les plus fréquemment négociés.

Les credit default swaps offrent une protection contre des événements de crédit convenus au préalable. Ci-dessous sont repris les événements de crédit les plus courants donnant lieu à un paiement de l’« acheteur » du risque au « vendeur » du risque dans le cadre d’un CDS.

Les modalités de règlement d’un CDS sont déterminées lors de la conclusion du contrat de CDS. Les types de CDS les plus courants consistent à négocier des obligations à leur valeur nominale, bien que le règlement puisse également s’effectuer sous la forme d’un paiement en liquide égal à la différence entre la valeur de marché des obligations et leur valeur nominale.

Comment le marche des credit default swap a-t-il evolue?

Le marché des CDS a été constitué à l’origine pour permettre aux banques de transférer leur risque de crédit et de dégager des fonds propres réglementaires. Aujourd’hui, les CDS sont devenus le moteur du marché des instruments dérivés de crédit. La croissance du marché des CDS s’explique en grande partie par la flexibilité de ces titres, qui se sont affirmés comme un outil de gestion de portefeuille actif permettant d’obtenir une exposition personnalisée au marché de la dette d’entreprise. Le marché des CDS représente aujourd’hui plus de 10.000 milliards USD en termes d’exposition notionnelle brute1.

Outre la couverture du risque de crédit, les CDS offrent les avantages suivants:

  • Ils requièrent une mise de fonds limitée (nettement inférieure à celle nécessaire pour investir dans des obligations monétaires)
  • Ils permettent de s’exposer à des échéances non disponibles sur le marché monétaire
  • Ils permettent de s’exposer au risque de crédit moyennant un risque de taux d’intérêt limité
  • Ils permettent d’investir dans des crédits étrangers sans s’exposer au risque de change
  • Ils offrent parfois une liquidité supérieure à celle d’un investissement dans les obligations sous-jacentes

La performance des credit default swaps, tout comme celle des obligations d’entreprises, dépend fortement des variations des spreads de crédit. Du fait de cette sensibilité, ils offrent aux gérants de portefeuilles un outil efficace pour s’exposer au crédit ou couvrir leur exposition. Les credit default swaps offrent par ailleurs des opportunités d’arbitrage.

Similaire

Rubrique:
Tag:
Date:
Expert:
Ticker:
Tout réinitialiser

Related Charts

Rubrique:
Tag:
Date:
Expert:
Ticker:
Tout réinitialiser

Mentions Légales

1 Au 30 juin 2016. Source : BIS

Les performances passées ne constituent pas une garantie ou un indicateur fiable des résultats futurs.

L’investisseur sur le marché obligataire s’expose à certains risques au nombre desquels un risque de marché, de taux, de signature, de crédit, d’inflation et de liquidité. La valeur de la plupart des obligations et stratégies obligataires est affectée par les variations de taux d’intérêt. Les obligations et les stratégies obligataires assorties de sensibilités plus longues ont tendance à être plus sensibles et plus volatiles que celles qui affichent des sensibilités plus courtes. De façon générale, les prix des obligations chutent quand les taux d’intérêt augmentent, un risque renforcé par le contexte actuel de taux d’intérêt bas. La réduction actuelle des capacités des contreparties obligataires peut contribuer à un assèchement de la liquidité sur le marché et à une volatilité accrue au niveau des prix. La valeur des investissements obligataires peut être supérieure ou inférieure à leur coût d’achat à la date de cession. Les produits dérivés peuvent comporter certains coûts et risques, comme les risques de liquidité, de taux, de marché, de crédit et de gestion ainsi que le risque qu’une position ne puisse être liquidée au moment le plus opportun. Un investissement en produits dérivés peut générer une perte supérieure au montant investi. Un Credit default swap (CDS) est un contrat de gré à gré entre deux parties visant à transférer l’exposition au crédit de titres à revenu fixe ; le CDS est l’instrument dérivé de crédit le plus courant.

Rien ne dit que les stratégies d’investissement porteront leurs fruits dans toutes les conditions de marché ou qu’elles sont adaptées à tout type d’investisseur. Il est conseillé à chaque investisseur d’évaluer sa capacité à investir sur le long terme et plus particulièrement durant les replis boursiers. Il est recommandé aux investisseurs de consulter leur professionnel de l’investissement avant de prendre toute décision en matière d’investissement.

Le présent document est distribué à titre d’information uniquement et ne doit nullement être considéré comme un conseil en investissement ou une recommandation relative à quelque valeur mobilière, stratégie ou produit d’investissement que ce soit. Les informations contenues dans ce document proviennent de sources réputées fiables, mais ne sauraient être garanties.